Peinture sur céramique

La peinture est l'une des manières de décorer la céramique, à côté de l'impression, de la gravure et du relief. Si l'on peut admettre que certains thèmes décoratifs proviennent de causes matérielles antérieures — par exemple, le décor en spirale serait la suite de la trace des liens enroulés qui servaient à suspendre les outres ayant précédé les vases de terre —, cette volonté d'orner les objets de terre cuite, objets usuels et objets rituels, remonte aux origines mêmes du travail de la terre. (...)

 

Extrait de l'article du Larousse sur la peinture sur céramique

Grès

B. −P. anal., POT. Grès ou grès cérame. Terre argileuse mêlée de silice dont on fait par façonnage et cuisson des poteries utilitaires ou décoratives très résistantes. Grès émaillé, flammé. La kaolinisation des granites riches en micas a donné les terres à grès (Larchevêque, Fabric. industr. porcel., 1898, p. 30). La pâte des grès (dits aussi " grès cérames ") est composée d'argile et de sable. Soumise à une forte cuisson (...), elle subit une vitrification qui, en la laissant opaque, lui donne une dureté et une sonorité remarquables (G. Fontaine, Céram. fr., 1965, p. 7).

 

− Subst. + de grès, subst. + en grès, et p. ell. du subst. un/des grès. Objet façonné à partir de cette terre. Sur la tablette de la haute cheminée, l'aubergiste avait disposé un grand nombre de pots et de cruches en grès et faïence (G. Leroux, Myst. ch. jaune, 1907, p. 48). Puis le soleil gagna la salle à manger; il effleura l'entrée de la cuisine; il y entra. Il se posa sur les géraniums dans leur pot de grès (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 123).

 

Extrait du site cnrtl.fr

Faïence

- Céramique à pâte argileuse, tendre, poreuse, recouverte d'un enduit imperméable et opaque. (Le décor peint sur émail cru et cuit avec lui définit les faïences dites de grand feu. Le décor posé sur émail déjà cuit exigera une cuisson supplémentaire à basse température pour les couleurs[faïences dites de petit feu].)


- Faïence fine, nom donné au début du XIXe s. à des céramiques à pâte opaque blanche, de texture fine, dense et sonore, recouverte d'une glaçure cristalline de composition variée (silice, quartz ou feldspath, etc.).

 

Extrait de l'article Faïence du Larousse

Engobe

Mince couche de terre fine, blanche ou colorée par des oxydes, dont on recouvre une céramique pour dissimuler la couleur ou la texture de la pâte ou bien pour la décorer. 

 

Extrait de l'article Engobe du Larousse